Questions de nos Clients – Le Défi d’Investir dans les Placements Alternatifs

Q: “Nous sommes un gros client avec des capitaux importants à déployer. Quels sont les défis auxquels nous ferons face lors de la conception, de l’implémentation et du suivi d’un programme de fonds de marchés privés?”

R: Il existe plusieurs défis importants dans la conception et la gestion d’un programme de fonds de marchés privés. Toutefois, le potentiel de rendement additionnels pour le plan en général, tel que démontré dans les dernières années par la performance des placements privés, en vaut la chandelle.

Un des défis qui se retrouve à travers toutes les phases d’un programme (du développement à la maturité) est l’atteinte et le maintien de la répartition visée. Même si les investisseurs peuvent contrôler les engagements qu’ils font envers les fonds des marchés privés, les prélèvements demeurent déterminés par les gestionnaires de fonds en charge et sont effectués à travers toute la durée de vie du fonds. Par conséquent, l’exposition réelle peut varier significativement selon le montant des engagements. Similairement, les distributions des fonds des marchés privés sont effectuées à la discrétion du gestionnaire et sont souvent corrélées avec les performances du marché public. Toutefois, dans les dernières années, les distributions des fonds privés ont été fortes pendant que celle du marché public sont demeurées plutôt faible. Pour les programmes à maturité, l’incertitude des prélèvements et des distributions demande un investissement substantiel de ressources afin de bien gérer le portefeuille. Un des aspects clés est le maintien de contacts réguliers avec les gestionnaires de fonds des marchés privés pour s’assurer que tout flux de liquidités, positif ou négatif, soit bien anticipé.

Un des autres défis reliés est l’évaluation précise de la répartition. Même si il y a eu des améliorations dans l’évaluation des actifs des marchés privés, les valeurs rapportées ne reflètent toujours pas les valeurs transactionnelles réelles tandis que, pour les marchés publics, elles représentent les activités de courtage de multiples participants. Le manque de données transactionnelles pour les marchés privés crée une incertitude additionnelle sur l’exposition réelle au marché. Toutefois, pour les programmes à maturité, cette difficulté peut être atténuée en maintenant un régime d’investissement régulier afin d’obtenir un équilibre entre plusieurs générations de fonds. Les fonds plus âgés sont plus avancés dans leur cycle de création de valeur. Ils sont donc évalués plus proche de leur réelle valeur marchande alors que les fonds plus jeunes seront plutôt évalués proche de leurs coûts.

 

“Pour les programmes à maturité,
l’incertitude des prélèvements et des distributions
demande un investissement substantiel de ressources
afin de bien gérer le portefeuille.”

Finalement, un des défis les plus importants pour les programmes de marchés privés à maturité réside dans le risque de sur-diversifier le portefeuille. Comme plusieurs études l’ont démontré, il existe une grande variation dans les performances des fonds individuels au sein de chacune des sous-classes d’actifs privés. Cette importante différence dans la performance offre l’avantage d’obtenir des rendements largement supérieur si les gestionnaires les plus performants sont bien identifiés et inclus dans le portefeuille. Toutefois, si des gestionnaires inférieurs à la médiane se retrouvent dans le portefeuille, leurs performances peuvent facilement diluer celles des gestionnaires performants, résultant en un gain/risque du portefeuille global plus faible qu’anticipé. C’est pourquoi il est impératif d’évaluer les performances des gestionnaires de fonds déjà présents dans le portefeuille de façon impartiale par rapport à l’ensemble des autres opportunités existantes. S’il n’est pas tout à fait clair qu’un gestionnaire de fonds existant offre une opportunité intéressante, son remplacement devrait être considéré.

 

Pavilion Groupe Placements AlternatifsMC