Perspectives des placements privés en 2016

Notre philosophie et notre approche de l’investissement dans des placements privés, constantes depuis une décennie, s’articulent autour de la constitution d’un portefeuille très sélectif diversifié par stade d’investissement, type, âge et région.

Très attachés à la diversification, nous croyons que la sélection des gestionnaires devrait être une des considérations premières puisque chaque sous-stratégie doit avoir des gestionnaires aux capacités démontrées de générer de la valeur dans de multiples cycles économiques.

Dans cette optique, nous trouvons utile de revoir les tendances du marché de l’année écoulée pour repérer de possibles occasions à saisir et évaluer les risques qui peuvent émerger. Étant donné la longue durée et la nature peu liquide des placements privés, il est difficile de réagir et de profiter vite des incohérences passagères du marché. Nous nous concentrons donc plus sur ses enjeux à long terme et ses changements structurels.

Dynamique du marché large

Quand on essaie d’évaluer le marché des placements privés, il faut toujours être conscient de ce qui se passe sur les marchés des capitaux en général, puisque ces forces aident à créer des possibilités d’investissement, influent sur les durées de détention et déterminent le processus de liquidation. Une volatilité élevée en bourse peut susciter des incertitudes qui poussent les acheteurs et les vendeurs vers les différents axes de la concurrence. Les marchés du crédit tendus peuvent limiter la capacité des entreprises d’emprunter les fonds nécessaires pour des rachats adossés. Des valorisations moins élevées peuvent inhiber le désir des propriétaires d’entreprise de vendre. À l’inverse, ces forces peuvent aussi pousser des entreprises dans les bras d’investisseurs en placements privés quand d’autres sources de capital se tarissent alors que le besoin de liquidités augmente, ou quand le ralentissement de la croissance oblige à une restructuration ou une vente d’actifs.

Activité d’investissement

L’activité de placement privé a régulièrement augmenté aux États-Unis de 2009 à 2014, mais la tendance semble s’être inversée avec une baisse à la fois du nombre et de la valeur des transactions en 2015.

Activité de placement privé aux États-Unis par année

Mais il importe de se focaliser sur les tendances à long terme, qui révèlent que, si 2015 a marqué un ralentissement par rapport à 2014, son niveau d’activité se situe au troisième rang sur l’ensemble de la dernière décennie.

Les multiplicateurs moyens appliqués dans les reprises d’entreprises ont aussi nettement diminué en 2015, passant de 11,1 à 9,1 fois le BAIIA, ce qui concorde davantage avec les niveaux de 2010 à 2012. Cependant, il faut être prudent dans les conclusions qu’on en tire, puisque cela tient en partie à la chute des valeurs dans le secteur de l’énergie. Dans les portefeuilles de nos clients, nous avons continué de voir des multiplicateurs à l’achat (et à la liquidation) élevés dans une vaste gamme de secteurs, en particulier dans la technologie de l’information et la santé.

Ratios prix/BAIIA médians pour les rachats aux États-Unis

Les ratios dette/BAIIA ont aussi diminué, contribuant à la diminution du multiplicateur d’ensemble à l’achat, pour de multiples raisons dont l’augmentation de la surveillance des prêts adossés par les autorités financières et la baisse massive de l’activité sur le marché des obligations à rendement élevé au deuxième semestre de 2015.

Lire l’article complet (PDF)


INFORMATIONS GÉNÉRALES À FOURNIR : Ces informations s’adressent exclusivement aux investisseurs qualifiés ou avertis et ne sont communiquées qu’à des fins d’illustration. Les hypothèses, les données et les modèles utilisés pour établir les informations contenues dans les présentes proviennent de sources jugées fiables, mais rien ne saurait garantir la certitude ou la probabilité des résultats tels qu’ils ont été présentés. Ce document n’est pas une sollicitation ou une offre de parts d’un fonds ou d’autres valeurs mobilières ni ne constitue un conseil juridique, fiscal ou de placement et ne devrait pas être interprété comme tel. Tout conseil de placement serait donné conformément à une entente de gestion de placement écrite et les conseils fiscaux et juridiques devraient être donnés par des conseillers professionnels qualifiés appropriés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite d’aucune manière sans notre consentement préalable écrit. © 2016 LP Capital Advisors, une compagnie Pavilion