L’impartition, un facteur de souplesse

Le thème des conseils discrétionnaires ou appliqués, souvent aussi appelé CDP en impartition, gagne du terrain, mais la confusion règne chez de nombreux investisseurs institutionnels autour de ces notions. Et la variété de solutions offertes sur le marché n’aide pas à y voir plus clair.

En résumé, les expressions « conseils discrétionnaires », « conseils appliqués » ou « CDP en impartition » renvoient à la délégation du pouvoir de décision à un tiers. Beaucoup d’organismes cherchent à déléguer ce pouvoir pour de bonnes raisons. Certains comités de placement comprennent qu’ils ne se réunissent pas assez souvent, ou ne peuvent pas le faire, pour (i) assurer la surveillance nécessaire pour positionner convenablement leurs portefeuilles dans un environnement très volatil et (ii) profiter des occasions qui se présentent sur le marché. De plus, le personnel est de plus en plus sollicité pour gérer les opérations et le budget s’en ressent.

En résumé, les expressions « conseils discrétionnaires », « conseils appliqués » ou « CDP en impartition » renvoient à la délégation du pouvoir de décision à un tiers.

Quand les organismes évaluent s’il est opportun de déléguer le pouvoir de décision à des conseillers ou à d’autres fournisseurs, ils doivent aussi se demander quelle proportion de ce pouvoir ils veulent leur confier. La question de la proportion est importante. L’impartition de la fonction de chef des placements peut laisser croire à un transfert intégral du pouvoir de décision à un tiers. C’est chose courante dans la gestion privée de patrimoine, mais habituellement les investisseurs institutionnels retiennent les services d’un conseiller en investissement pour conseiller un comité ou un conseil sur la manière de placer des fonds et travailler avec leur personnel pour mettre la stratégie en application, ou ils ont des équipes internes de professionnels des placements pour gérer leurs portefeuilles.

Chez Pavilion, nous considérons les conseils appliqués comme une stratégie permettant de mettre en œuvre les conseils que nous donnons aux clients. Notre modèle discrétionnaire s’appuie sur l’expérience des services non discrétionnaires que nous offrons depuis 30 ans. Dans ce modèle, nous agissons comme un prolongement du personnel en apportant des ressources additionnelles pour relever les défis d’aujourd’hui, avec une structure de gouvernance comprenant des procédures claires qui définissent la responsabilité de la gestion, les comptes à rendre et les résultats à livrer.

Certains comités de placement comprennent qu’ils ne se réunissent pas assez souvent, ou ne peuvent pas le faire, pour (i) assurer la surveillance nécessaire pour positionner convenablement leurs portefeuilles dans un environnement très volatil et (ii) profiter des occasions qui se présentent sur le marché.”

Quand les organismes évaluent s’il est opportun de déléguer le pouvoir de décision à des conseillers ou à d’autres fournisseurs, ils doivent aussi se demander quelle proportion de ce pouvoir ils veulent leur confier. Les régimes de retraite, les fonds de dotation et les fondations peuvent nous déléguer des responsabilités telles que le pouvoir de retenir les services de gestionnaires et d’y mettre fin, de mettre en œuvre des changements dans la stratégie de répartition des actifs sur la base des paramètres définis par eux ou de gérer activement certains actifs du portefeuille. Le degré de latitude est déterminé par le client en fonction des ressources disponibles, des exigences de gouvernance, etc. Avoir un preneur de décision unique et concentré prenant en charge ces responsabilités a pour avantage une mise en œuvre rapide des décisions de placement, une utilisation plus efficace du temps du comité de placement et une plus grande efficacité du personnel.

Ce n’est pas une approche du tout ou rien; il existe une grande flexibilité dans ce qui peut être confié en impartition. Il est important de choisir le bon modèle pour chaque entité.


INFORMATIONS GÉNÉRALES À FOURNIR : Ces informations s’adressent exclusivement aux investisseurs qualifiés ou avertis et ne sont communiquées qu’à des fins d’illustration. Les hypothèses, les données
et les modèles utilisés pour établir les informations contenues dans les présentes proviennent de sources jugées fiables, mais rien ne saurait garantir la certitude ou la probabilité des résultats tels qu’ils ont été présentés. Ce document n’est pas une sollicitation ou une offre de parts d’un fonds ou d’autres valeurs mobilières ni ne constitue un conseil juridique, fiscal ou de placement et ne devrait pas être interprété comme tel. Tout conseil de placement serait donné conformément à une entente de gestion de placement écrite et les conseils fiscaux et juridiques devraient être donnés par des conseillers professionnels qualifiés appropriés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite d’aucune manière sans notre consentement préalable écrit. © 2015 Pavilion Groupe Conseils Ltée.