Des options à la suite de la terminaison d’un gestionnaire

implementing a risk assessment article banner

Un investisseur institutionnel est parfois confronté à des décisions difficiles à prendre lorsque vient le temps de se départir d’un gestionnaire de placement. Parfois, le gestionnaire lui-même n’est pas en cause.

Les changements de la répartition stratégique d’actifs ou de la structure (passage des actions mondiales aux actions EAEO/américaines) se soldent par des gagnants et des perdants. Il arrive aussi que le promoteur d’un régime perde confiance dans un gestionnaire à cause d’un manquement à un ou plus des 4P de la recherche de gestionnaires de placements : Personnes, Performance, Processus et Philosophie. Une rupture est toujours difficile…

Il faut savoir quitter la table, lorsque l´amour est desservi, sans s´accrocher l´air pitoyable, mais partir sans faire de bruit – Il faut savoir, Charles Aznavour

Bien que difficile, le processus de terminaison d’un gestionnaire soulève des questions importantes pour le promoteur du régime.

  • Doit-il rompre rapidement ou garder le gestionnaire en attendant la nomination d’un remplaçant?
  • Combien de temps cela prendra-t-il?
  • Quels sont les risques d’une intervention vs. d’une nonintervention?

Ces questions ne devraient pas susciter d’angoisses inutiles pour le promoteur du régime. Diverses options s’offrent à lui, mais une évaluation des risques devrait mener à une conclusion satisfaisante. Une évaluation des risques est un exercice simple qui pondère les risques clés d’une modification du portefeuille.

Nous avons travaillé avec plusieurs clients pour évaluer les risques lorsqu’ils décident de recourir à une solution temporaire pour faire le lien entre le gestionnaire sortant et le nouveau. Pour prendre leur décision, nous avons invités les clients à répondre aux questions suivantes. Quelle est la nature du changement?

Répartition des actifs ou changement structurel

Lorsque la principale raison du remplacement d’un gestionnaire est un changement de répartition d’actifs ou un changement structurel, l’urgence est moins grande. Mais même dans ce cas, il est important de déterminer s’il existe un indice utilisable pour la nouvelle catégorie d’actifs ou structure.

Par exemple, si la catégorie d’actifs est remplacée par celle des marchés mergents, il existe des solutions bêta pour obtenir une exposition immédiate. Cependant, pour une catégorie d’actifs alternatifs, comme les infrastructures ou l’immobilier direct, il n’y a pas d’investissements négociables correspondant aux caractéristiques de placement souhaitées.

Manquement à un des 4P de la recherche de gestionnaires de placements

Lorsque le principal motif du départ d’un gestionnaire est lié à un des 4P, l’urgence du changement augmente.

Lire l’article complet en version pdf.